Huile de palme : le think tank nigérian IPPA s’oppose au groupe belge Delhaize

in the category Press review Socfin in Nigeria
Huile de palme : le think tank nigérian IPPA s’oppose au groupe belge Delhaize

Le think tank nigérian Initiative for Public Policy Analysis (Ippa) s'attaque au distributeur belge Delhaize qu'il accuse d'organiser une "campagne de dénigrement" contre l'huile de palme.
  
Le lobby africain de l’huile de palme veille. Dans un courrier adressé en janvier à Franz Muller, le PDG de Delhaize, les membres du think tank nigérian Initiative for Public Policy Analysis (Ippa) demandent au distributeur belge de cesser sa « campagne de dénigrement » contre l’oléagineux cultivé dans le Golfe de Guinée.

En cause, l’annonce par le groupe belge en septembre 2013 du lancement d’une nouvelle pâte à tartiner aux noisettes garantie « sans huile de palme ». « La décision de Delhaize de rendre publique sa discrimination envers l’huile de palme constitue, indique le courrier du think tank, une attaque injustifiée envers ce produit et les petits exploitants qui le produisent. »

Millions d’emplois

Cette lettre, co-signée par plusieurs dirigeants d’ONG originaires du Nigeria, du Bénin et du Ghana, s’indigne ainsi que « la campagne organisée par Delhaize représente une menace manifeste pour les millions de petits exploitants agricoles cultivant et produisant de l’huile de palme dans les pays en voie de développement ».

Dans sa missive, Ippa et ses co-signataires contestent les risques sanitaires et environnementaux associés à la culture de l’huile de palme. « L’huile de palme est un produit sain, naturel et peu coûteux qui utilise moins de terres que tout autre produit concurrent et qui contribue à la réduction de la pauvreté et au développement des pays tropicaux », ajoutent-ils.

Proposition de loi

Cette coalition a également fait parvenir un courrier au ministère belge des Affaires sociales et de la Santé publique pour dénoncer « les campagnes négatives et erronées de dénigrement qui sont menées actuellement en Belgique » contre l’huile de palme. En ligne de mire, la proposition de loi présentée par la sénatrice belge Sabine de Bethune visant à limiter l’utilisation de cette huile en Belgique. Une proposition « à la fois inutile et injustifiée » estiment les auteurs du courrier.

Le lobby africain de l’huile de palme a été galvanisé par le résultat de l’action en justice, lancée en juin 2012 par l’Association interprofessionnelle des producteurs d’huile de palme (AIPH), basée à Abidjan, à l’encontre des magasins français Système U. AIPH a obtenu gain de cause en décembre 2012 avec la décision du tribunal de commerce de Paris d’ordonner à l’enseigne française de cesser sa campagne publicitaire contre cette huile.

Lire l'article original

  • Find us on: