La Safacam et la mairie de Dizangué au service de la sécurité routière

in the category Media release Socfin in Cameroon ( Safacam )
La Safacam et la mairie de Dizangué au service de la sécurité routière

Un des faits frappant pour tout visiteur qui arrive au Cameroun par Douala est le nombre très élevé de motos taxis opérant à Douala ; cela se fait de façon chaotique et dangereuse (plusieurs passagers, absence de port de casque).

Les motos taxis opèrent aussi à Dizangué et c’est de loin le mode de transport le plus utilisé pour ceux qui ne possèdent pas un véhicule. Malheureusement cela se passe de façon similaire à ce qui existe à Douala : absence de règles élémentaires de sécurité (pas de casques et plusieurs passagers par moto).

Le Sous-Préfet de l’arrondissement de Dizangué a pris l’initiative d’organiser en « association » les motos taxis opérant dans le secteur de Dizangué. Cette association s’assurera que les conducteurs de motos taxis soient enregistrés, disposent des différents documents officiels nécessaires (permis, assurance, licence) et opèrent de façon sure.

La mairie de Dizangué, et la Safacam qui a ses installations, plantations et usines, à Dizangué, ont chacune contribué à cette association.
La mairie de Dizangué a fait donation de gilets orange à l’effigie de la « commune de Dizangué », sur lequel le numéro d’identification du conducteur apparait.

Safacam, dans le cadre du partenariat qui la lie aux populations riveraines, a, dans un premier temps, fait une donation de 100 casques motos, afin que la sécurité des utilisateurs soit renforcée, et pour promouvoir cet élément important de protection, qui bien souvent en cas de chute, évitera soit des conséquences fatales ou des invalidités permanentes.

Les casques ont été remis au Sous-Préfet par le Directeur Général de la Safacam le 10 Février 2017.

Et c’est le 11 Février 2017, profitant de la célébration de la Fête de la Jeunesse (jour de fête nationale au Cameroun) que ces 100 casques ont été remis aux conducteurs de motos taxis, en présence du Directeur des Ressources humaines de la plantation.

Communiqué de presse

  • Find us on: