Non, il n'y a plus aucune raison de diaboliser l'huile de palme

in the category Press review
Non, il n'y a plus aucune raison de diaboliser l'huile de palme

Dans son arrêt du 2 juin dernier, la cour d'appel de Bruxelles a conclu au caractère déloyal et illégal de la publicité d'une chaîne belge de supermarchés pour son choco sans huile de palme. La cour a ainsi jugé qu'il est illégal de prétendre qu'un produit sans huile de palme est nécessairement meilleur pour l'environnement ou a nécessairement un meilleur bénéfice nutritionnel qu'un produit contenant de l'huile de palme. L'Alliance belge pour l'huile de palme durable se réjouit de cette décision de justice qui contribuera à mettre fin à la polémique insensée que la Belgique a connu ces dernières années et à rassurer certains consommateurs encore perplexes vis-à-vis de cet ingrédient.

Bien que l'allégation "sans huile de palme" soit déloyale et trompeuse, elle est aujourd'hui encore présente sur de nombreux emballages en Belgique et au niveau européen. En effet, une telle allégation laisse entendre implicitement qu'un produit sans huile de palme est meilleur qu'un produit contenant de l'huile de palme, contribuant ainsi à alimenter des craintes injustifiées chez les consommateurs et à orienter leur consommation.

Nous rappelons que la présence ou non d'huile de palme dans un produit figure clairement dans la liste des ingrédients de l'emballage et il n'y a par conséquent absolument aucune raison d'user en plus d'allégations "sans huile de palme" stigmatisantes, anxiogènes, déloyales et trompeuses. Par ailleurs, l'huile de palme contribue sous toutes ses formes à moins de 10% de la consommation de graisses saturées de la population: il n'y a donc aucune raison de la diaboliser quant à sa teneur en graisses saturées.

Nous souhaitons en effet rappeler que l'engagement de nos membres est aujourd'hui reconnu par de nombreux acteurs, des personnalités académiques aux responsables politiques, en passant par les associations de défense de l'environnement. La ministre de l'Environnement Marie-Christine Marghem soutient pour sa part la démarche de l'Alliance belge et même les ONG de référence telles que WWF et Greenpeace ne sont pas opposées à l'huile de palme dès lors qu'elle est produite de manière durable et plus particulièrement sans lien avec la déforestation.

La Belgique peut être fière d'être un des pays les plus avancés au monde en matière d'huile de palme durable et de lutte contre la déforestation. Depuis décembre 2015, toutes les entreprises membres de l'Alliance belge utilisent exclusivement de l'huile de palme certifiée "RSPO" pour leurs produits alimentaires destinés au marché belge. D'ici 2020, l'engagement de l'Alliance belge va encore plus loin, en ajoutant des critères additionnels tels que la protection totale des forêts et tourbières présentant un intérêt particulier, la traçabilité totale de l'huile de palme, ainsi qu'un soutien spécifique aux petits cultivateurs indépendants.

En conclusion, de nombreuses entreprises belges se sont mobilisées pour une huile de palme durable. Il est temps que cela se sache et que les consommateurs ne soient plus induits en erreur par la stigmatisation de l'huile de palme.

Lire l'article original (L'Echo)

  • Find us on: