11,5 MT
Production mondiale
130 000 T
Production Socfin
66 000 T
Produites par des planteurs villageois Socfin
64 000 ha
Superficie plantée Socfin

Caoutchouc

Issu d’arbres de variétés choisies par notre département de recherche, productifs et résistants au vent et aux maladies, le caoutchouc naturel est une matière première renouvelable aux multiples atouts. Les hévéas constituent également un puits de carbone considérable.

L’hévéa, l’arbre à caoutchouc

Le caoutchouc naturel est le résultat de la coagulation du latex provenant de l’hévéa. Ce latex, à ne pas confondre avec la sève, circule dans un réseau distinct de vaisseaux spécialisés présents dans l’écorce de l’arbre : les vaisseaux laticifères. Obtenu par la première transformation du latex ou fonds de tasse coagulés en champs, le caoutchouc naturel ne contient aucun solvant.

Où pousse l'hévéa ?

Originaire d’Amérique du Sud, la culture de l’hévéa est répandue dans toutes les régions tropicales, notamment en Asie du Sud-Est ainsi qu’en Afrique de l’Ouest et Centrale.

L’hévéaculture

Depuis le milieu du 20ème siècle, les plantations sont constituées de matériel végétal sélectionné produit par greffage. Des porte-greffes sont élevés en pépinière pendant 6 mois avant d’être greffés. Ces jeunes hévéas sont ensuite transplantés en champ avec une densité d’environ 500 à 550 arbres par hectare. Après 6 ans, ils atteignent une maturité physiologique et un stade végétatif permettant le début de la saignée, l’incision soigneuse de l’écorce, pour en extraire le latex. L’hévéa est un puits de carbone considérable, très utile dans la lutte contre le réchauffement climatique. L’hévéa présente un cycle de vie de près de 30 ans : lorsque le rendement des arbres diminue, le bois d’hévéa peut être utilisé pour la fabrication de meubles, de pâte à papier ou encore comme bois de chauffe, sinon il est laissé en champ pour décomposer naturellement et maintenir un bon taux de matière organique dans le sol.

La récolte

La récolte débute par une fine incision dans l’écorce de l’arbre. Cette opération permet de sectionner les vaisseaux laticifères, dont le latex va s’écouler. Il sera récolté dans des tasses placées en contrebas de l'encoche saignée. La fréquence la plus commune est une saignée tous les 4 jours, le latex se renouvelant dans les laticifères après la récolte.

Le caoutchouc peut être récolté à l’état liquide – latex – ou après coagulation en champ (fonds de tasses). Il est ensuite acheminé à l’usine.

Un process de traitement simple et durable

A l’usine, les fonds de tasses sont stockés plusieurs semaines dans des bunkers avant d'être usinés. Ensuite, cette matière première brute est lavée, mélangée, coupée et séchée à plusieurs reprises pour finalement être compressée en balles de 35 kg. Tout au long du processus d'usinage, un strict respect des standards de qualité garantit une conformité aux exigences requises par les utilisateurs finaux. Le produit fini est labellisé « Technical Specified Rubber » (TSR).

Alimentation en énergie verte

Nos usines à caoutchouc sont alimentées par des énergies renouvelables ou vertes. Ainsi, nos séchoirs à caoutchouc peuvent notamment être alimentés par du bois d'hévéas en fin de cycle de vie et l'électricité peut provenir d'installations solaires, éoliennes ou hydroélectriques.

Le caoutchouc naturel est recherché pour ses propriétés physiques :

  • son faible échauffement
  • son élasticité
  • sa résistance aux chocs
  • ses qualités d'amortissement des vibrations et de bruits.

Le caoutchouc, une matière première à la base de nombreux objets domestiques et médicaux :
 

  Origine Consommation mondiale annuelle Produits
Caoutchouc naturel Extrait de l’écorce de l’hévéa 42% de la consommation annuelle mondiale Pneumatiques, articles confectionnés, fils élastiques, tapis, produits de protection chirurgicaux, préservatifs, colle...
Caoutchouc synthétique Issu du gaz naturel et de sous-produits pétroliers 58% de la consommation annuelle mondiale Pneumatiques, articles confectionnés, fils élastiques, tapis, produits de protection chirurgicaux, préservatifs...

Depuis plus de 20 ans, le Groupe Socfin investit dans la recherche et le développement afin de garantir une agriculture tropicale responsable. Découvrez sur notre page Recherche les actions entreprises au niveau, entre autres, de l’hévéaculture.