Recherche et développement

Le Groupe Socfin investit dans la recherche et le développement depuis plus de 20 ans.

Depuis près d’un siècle, les nombreux projets du Groupe Socfin en Afrique et en Asie se traduisent aussi par le développement et l’exploitation d’installations productrices d'énergies renouvelables et par la recherche agronomique spécifique au palmier à l'huile et à l'hévéa.

La société Socfin Green Energy encadre les projets de production d'énergie verte du Groupe, tels que : 

  • Construction d'un barrage hydroélectrique au Libéria pour subvenir aux besoins en énergie du projet et des populations.
  • Recours à des chaudières à biomasse pour produire la chaleur nécessaire au process d’usinage de l’huile de palme.
  • Installation et utilisation de séchoirs à biomasse pour le séchage du caoutchouc naturel.

Socfin Research a pour but essentiel de mener des recherches et des études de projets scientifiques dans le domaine agronomique, touchant, aujourd'hui, tant le palmier que l'hévéa. Il collabore avec des instituts de recherche ainsi qu'avec diverses universités agronomiques.

L’amélioration génétique du palmier à huile est essentielle afin de garantir "production" et "résistance aux maladies" de la plante. Dans cette optique là, Socfin Research soutient scientifiquement un laboratoire et une unité de sélection et d’amélioration de semences palmier situés au Cameroun au sein de la société Camseeds. Les semences obtenues impactent directement et positivement la profitabilité et la durabilité des plantations.

Socfin Research collabore avec l’Université Catholique de Louvain (UCL) sur des problématiques phytosanitaires de l'hévéa. L’objectif est d’améliorer la santé des arbres en limitant (ou remplaçant totalement) l’utilisation de pesticides et d’engrais minéraux.

Socfin Research investit aussi dans le rajeunissement des clones de greffe de l’hévéa, une douzaine de clones ont d’ores et déjà été rajeunis (en partenariat avec l’Université de Gand, Belgique).

Les premiers essais de bouturage, réalisés en Côte d’Ivoire, remontent à 2012. Aujourd’hui, le suivi de ces recherches a pour objectif de confirmer le potentiel de production et de croissance exceptionnel de ces plants juvéniles, en comparaison avec le matériel végétal produit de manière traditionnelle (greffé avec du bois de greffe mature).

Socfin Research assiste la Socfindo au démarrage de la production in vitro par micro-bouturage. L’essai comparatif existant en Côte d’Ivoire pourra bientôt être reproduit en Indonésie.

Socfin Research est à la pointe de cette recherche de biotechnologie appliquée dans l’hévéaculture.

Publications sur le sujet :
• 2014 : Industrial propagation by rooted cuttings of mature selected clones of Hevea brasiliensis
• 2014 : Unlocking of the full potential of the rubber tree clones


  • Find us on: