62 MT
Production mondiale
432 000 T
Production Socfin
25 000 T
Produites par des planteurs villageois Socfin
128 000 ha
Plantations Socfin

Huile de palme

L’huile de palme est l’huile végétale la plus utilisée au monde. Elle est produite à partir de la pulpe des fruits du palmier à huile, arbre dont la culture est la plus économe en termes d’occupation des sols et la plus durable en particulier grâce à son mode de production circulaire.

Avec une productivité d’huile à l’hectare 6 à 8 fois supérieure aux autres oléagineux, la culture du palmier à huile permet d’utiliser moins de surfaces agricoles et de préserver les écosystèmes.

Le palmier à huile.

Arbre tropical dont les feuilles mesurent près de 5 mètres de long, le palmier à huile est le premier fournisseur de corps gras végétal.
Ses fruits, très riches en huile, grandissent en grappes, aussi appelées « régimes », et poussent à la cime de l’arbre. L’huile de palme est extraite de la pulpe des fruits par simple pression à chaud, sans solvants ni additifs chimiques.

Où pousse le palmier à huile ?

Le palmier à huile est largement cultivé en Afrique de l’Ouest et Centrale, en Asie du Sud-Est et en Amérique du Sud. Ces régions tropicales humides offrent des conditions de développement optimales à sa culture.

L’élaéiculture, la culture du palmier à huile

Les graines de palmier sont plantées en pépinières. Les jeunes palmiers à huile s’y développent durant une période d’1 année avant d’être transplantés dans les palmeraies. Après 3 ans de croissance végétative, la récolte des fruits peut commencer et se poursuivra durant près de 30 ans, moment où la hauteur du palmier, environ 15 mètres, empêchera sa récolte efficace par l’homme. La récolte des fruits se fait toute l’année. Tous les 8 à 10 jours, les régimes dont le poids peut aller jusqu’à une quinzaine de kilos, sont récoltés manuellement, à l’aide d’une faucille fixée à l’extrémité d’une perche. La culture du palmier à huile requiert une main-d’œuvre abondante car elle est peu mécanisable, ce qui représente une grande source d’emplois directs pour la population locale. La récolte est ensuite transportée jusqu’à l’huilerie.

L’extraction d’huile de palme

Dès leur arrivée à l’huilerie, les régimes sont stérilisés à la vapeur, ce qui va faciliter le détachement des fruits et empêcher l’huile de s’acidifier. Les régimes sont alors placés dans des tambours égrappoirs dont l’action consiste à séparer les fruits des rafles (grappes).

Avant l'étape du pressage, une opération de malaxage mécanique et thermique conditionne les fruits pour la presse. Lors du pressage, l’huile brute est extraite, les fibres et les coques sont mises de côté et serviront à produire de l’énergie ou serviront d’engrais organiques. La dernière étape, la clarification, permettra de séparer par décantation l’huile de palme brute (le produit fini) du reste des jus (eau, matière végétale etc.).

Un mode de production circulaire

La production de l’huile de palme est un mode de production circulaire dans lequel chaque étape du cycle est optimisée. Ainsi, les résidus des fibres et coques issus de la production alimentent des chaudières à biomasse. La vapeur produite par ces chaudières est reprise dans une turbine qui génère l’électricité nécessaire à l’usine et à certains villages aux alentours. Le reste de la vapeur est redistribué et procure la chaleur nécessaire à tout le processus. Les huileries sont ainsi autosuffisantes en énergie car elles produisent leur propre énergie renouvelable.

Les résidus organiques résultant de l’usinage des régimes sont eux retournés aux champs et servent d’engrais organiques. Nos eaux sont quant à elles traitées dans les lagunes et ne contiennent aucun additif.

L’huile de palme est un processus de production économe, autonome et durable.

 

Le palmier

Le colza

Le soja

Durée de vie

25 à 35 ans

1 an

1 an

Superficie plantée (274,4 millions ha)

6,6 %

12 %

43,5 %

Production d'huile (177,4 millions T - 2015)

62 millions T

26 millions T

49 millions T

% par rapport à la production mondiale d'huile végétale

35 %

14 %

27,6 %

Productivité par hectare et par an

3,8 T

0,8 T

0,5 T

Consommation d'engrais par rapport au soja (par d'huile produite)

14 %

31 %

100 %

Source: European alliance for sustainable palm oil

Un label d’agriculture durable existe : RSPO, mis en place par la Roundtable on Sustainable Palm Oil : 2,87 millions d'hectares certifiés soit 12 millions de tonnes, soit 20% de la production mondiale. (31/05/16).