1
Unité industrielle
6 200 ha
Superficie plantée
17 800 T
Production d’huile de palme
4 286
Emplois directs et indirects

Brabanta

En 2007, le Groupe Socfin réinvestit en République Démocratique du Congo et rachète la plantation de Brabanta. Sur l’ancienne plantation laissée à l’abandon, Socfin replante 6 200 hectares de palmeraies de génération plus récente.

Le site des plantations de Mapangu, créé par Sir William LEVER (Unilever) en 1911, est un des premiers au monde. Unilever a abandonné la plantation dans les années 1980, au début des années 1990, les activités se sont complètement arrêtées.

Aujourd’hui, le site est doté d’une usine d’extraction d’huile de palme moderne. Socfin est l’une des rares entreprises à avoir réalisé des investissements d’une telle importance dans le secteur agro-industriel en RDC.

Sous l’impulsion du Groupe Socfin, l’activité est relancée et contribue ainsi à augmenter sensiblement la production industrielle d’huile de palme en RDC. Toutefois, la production nationale provenant des palmeraies villageoises et industrielles ne suffit pas à couvrir les besoins nationaux de ce pays immense, qui importe plus de 250 000 tonnes d'huile de palme chaque année.

L’ensemble de l’huile de la RDC est destiné exclusivement au marché national, et notamment aux segments industriels comme l’alimentation, la savonnerie et les cosmétiques.

Ce projet est voué à poursuivre son expansion, aussi bien dans le secteur du palmier à huile que dans celui de l’hévéa.

Les investissements réalisés, aussi bien au niveau agricole qu’industriel, offrent des opportunités d’emplois inespérées pour cette région reculée de Mapangu. Les palmeraies assurent des revenus réguliers – directement et indirectement – à plus de 10 000 personnes, et constituent une source importante de création de nouveaux emplois, notamment par l’augmentation de la fréquence de la navigation fluviale.

Par ailleurs, les nombreuses formations et recyclages destinés à la fois aux nouveaux et aux anciens employés contribuent au développement global de la région : formations aux nouvelles techniques agronomiques, au respect de l’environnement, etc. Il ne faut pas oublier que bon nombre des habitants de la région n’avaient pas eu d’emploi stable… depuis plus de 20 ans.

La plantation de Brabanta soutient également la formation des jeunes dans divers instituts de la région : tout d’abord, en fournissant du matériel didactique et, ensuite, en leur proposant des stages d’apprentissage au sein de l’entreprise.

En outre, la construction de voies de communication (plus de 300 km de pistes et de nombreux ponts) rejoignant les alentours de la plantation permet à cette région enclavée de la RDC de s’ouvrir au commerce et à la mobilité.

L’amélioration des conditions de vie des travailleurs fait partie intégrante du développement de la plantation. Ainsi, quelque 1 000 logements, la distribution d’eau et la construction et aménagement de plusieurs nouvelles écoles ont été réalisés.

La province du Kasaï, et plus particulièrement le territoire d’Ilebo, connaît un développement significatif grâce au moteur de la plantation. Aujourd’hui, Mapangu en est devenu un pôle économique important pour le territoire et la province.

Gestion responsable

Les infrastructures de divers services collectifs, ont aussi fait l’objet d’une rénovation. Par exemple, l’hôpital dispose désormais de nouveaux pavillons : maternité, chirurgie, radiologie, échographie, pédiatrie, etc. Autant de services mis à la disposition de près de 100 000 personnes – outre les employés de la plantation – vivant dans la région de Mapangu. L’accès aux soins de santé est facilité pour les populations environnantes, et ce, en coopération avec la zone de santé départementale.