1
Unité industrielle (2019)
7 100 ha
Superficie plantée
2 126
Emplois directs et indirects

PSG

Le développement de la culture de rente au Ghana est envisagé comme une opportunité et une ressource nécessaire pour son avenir.

En 1990, dans le District de Daboase, le gouvernement ghanéen cède 18 880 hectares à SIPL, société subventionnée par la Banque Africaine de développement, en vue d’installer une plantation nécessaire à la création d’une usine de pâte à papier. Des investissements importants sont réalisés, 5 000 hectares d’arbres sont plantés (acacias et gmelinas), des routes, des maisons et des infrastructures sont également construites. Cependant, par manque de financement et de revenus suffisants, le projet n’aboutit pas et est abandonné.

Le gouvernement décide alors de privatiser la plantation, ce qui incite Socfin à investir au Ghana en 2012. L’action du Groupe ne se limite pas aux plantations : il rénove ou construit notamment des logements, des infrastructures sociales, des bureaux, des infrastructures médicales et des commerces.

Tout d’abord, l’objectif visé par la plantation de PSG est la mise en valeur de 6 000 hectares de palmiers, suivis de 5 000 hectares d’hévéas. La plantation de palmiers à huile et d’hévéas sera limitée à 13 000 hectares sur les 18 880 hectares de concession afin de préserver l’environnement naturel de la zone. En outre, 1 000 hectares de palmeraies – situées à Manso, à 22 km de Daboase – sont intégrés au projet.

La seconde phase du projet englobe la construction d’une huilerie qui sera opérationnelle en 2019.

À ce jour, les effets des investissements et l’offre d’emploi créée ont drastiquement changé le paysage dans le District de Daboase. À titre d’exemple, plus de 2 000 Ghanéens ont retrouvés une source de revenus stables depuis la relance du projet. Les commerces se développent changent le visage des ruelles, les infrastructures routières – entamées au début des années 1990 – sont aujourd’hui achevées ou rénovées et, permettent une circulation aisée des habitants de la région.

Gestion Responsable

L’éducation des enfants étant le fondement d’une évolution à long terme, PSG assure l’entretien de l’école publique située sur la plantation. De la maternelle au collège, plus de 1 000 enfants fréquentent cette école chaque jour, et plus de 600 d’entre eux sont des enfants de riverains.

Des infrastructures et une équipe médicale sont également mises à la disposition des employés de la plantation, outre l’hôpital public qui est situé à 3 km du site.