L'Apromac recrute 56 000 jeunes pour être saigneurs d'hévéa en Côte d'Ivoire

Article de Commod Africa - 23/10/2018

L'Association des professionnels du caoutchouc naturel de Côte d'Ivoire (Apromac) cherche à recruter 56 000 jeunes pour le métier de saigneurs d'hévéa.

C'est l'annonce qui a été faite vendredi, à Bouaké, en marge des Journées de l'administration agricole décentralisée (Jaad) 2018, par l'Apromac. de recruter, sur toute l'étendue du territoire national, qui vont s'adonner à cette activité pour les quatre années à venir.

"C'est un travail qui se pratique durant trois heures dans la journée, de 6h à 9h. Le reste du temps, vous pouvez vaquer à d'autres occupations", a précisé Albert Konan, secrétaire exécutif du Fonds de développement de l'hévéa en Côte d'Ivoire (Fdh), rapporte Fraternité Matin

L'offre est essentiellement destinée aux jeunes non diplômés, qui vivent en milieu rural et qui ont envie de sortir de leur situation de précarité. "Ce travail procure à celui qui le pratique un salaire mensuel qui oscille entre FCFA 50 000 à 150 000", a-t-il ajouté. Selon Albert Konan, un saigneur  peut gravir les échelons dans la profession pour devenir contrôleur de saignée ou encore chef des saigneurs.

POur sa part, Eugène Krémien, président de l'Apromac, a encouragé les jeunes à devenir, carrément, des planteurs d'hévéa. Une activité qui, contrairement au cacao ou café, procure des revenus 10 mois sur 12.

Notre confrère Fraternité Matin rappelle que le Fonds hévéa, entre 2009 et 2018, a créé 120 000 hectares de plantations d'hévéa et formé 12 000 personnes aux différents métiers de saigneurs, pépiniéristes, greffeurs et régisseurs.